BALUCHON

Quand l'entreprise d'insertion s'installe en cité

En ouvrant la porte de Baluchon,

nous avons découvert une entreprise sociale et solidaire où règne le professionnalisme et la bonne humeur. Notre visite nous a permis de comprendre le fonctionnement de cette entreprise d’insertion. 

Suivez le guide !

Métro, bus et marche, nous voilà enfin arrivées chez Baluchon, niché au coeur de la cité Marcel Cachin de Romainville. En s’installant dans les anciennes cuisines centrales de la ville, l’objectif de Baluchon était de créer de l’emploi en Seine-Saint-Denis et dynamiser le quartier.

Il est 8h, les équipes sont déjà à l’ouvrage et déchargent le camion de livraison de fruits et de légumes…  

 

En effet, la 1ère mission de Baluchon est de préparer et de livrer des plats cuisinés ultra-frais élaborés à partir de produits fermiers de saison, prioritairement bio et locaux pour les entreprises ainsi que des paniers repas que les salariés peuvent déguster au bureau ou emporter chez eux.

 

Baluchon propose également des services de traiteur et permet des pauses déjeuner agréable grâce à des comptoirs implantés dans des entreprises ou des zones d’activités peu fournies en offre des restauration de qualité pour le déjeuner.

Plats cuisinés préparés par la salariés de Baluchon et livrés à la Défense

C’est Abdel Bentara, chef de cuisine, qui nous accueille. Il nous montre rapidement les lieux et nous invite à passer la tenue réglementaire pour entrer en cuisine. Chaleureusement, Brian, membre de l’équipe nous apporte charlotte, blouse et chaussons.

Chambre froide, salle de stockage, cuisine de préparation, cuisine centrale et cuisine de dressage ; nous sommes au cœur de l’action ! L’atmosphère est détendue mais les membres de l’équipe restent concentrés sur leurs tâches.    

En discutant avec Rahmatullah, un afghan en insertion chez Baluchon depuis 3 mois, nous découvrons la 2ème mission de Baluchon, celle de construire des parcours de formation et d’insertion vers les métiers de la restauration et de la livraison pour une partie des salariés en insertion. Orienté par une assistante sociale, Rahmatullah a pu rejoindre Baluchon grâce à une première expérience en cuisine, sa compréhension du français mais surtout sa motivation, critère essentiel pour rejoindre l’équipe ! 

Rahmatullah souhaite apprendre le plus possible afin de trouver un emploi dans une entreprise classique à la fin de son parcours chez Baluchon. Jour après jour, il progresse sous le regard bienveillant mais exigeant du chef de cuisine et de ses encadrants.

Rahmatullah, salarié afghan en insertion chez Baluchon depuis 3 mois

Abdel Bentara, qui prépare toutes ses recettes avec minutie, est en effet exigeant avec son équipe car l’argument commercial premier de Baluchon est la qualité des produits. Sara Demesse, co-fondatrice et directrice associée, nous précise même qu’ils se doivent d’être doublement meilleur car être une entreprise d’insertion n’est pas le plus souvent un argument commercial.

Lors du dressage, moment pendant lequel les plateaux repas sont finalisés avant d’être livrés aux clients, Kitagbe Kaba, employée depuis 6 mois en insertion nous explique entre 2 préparations «  Tout me plaît ici ! ».

Après ces quelques heures en cuisine, nous faisons le même constat : entre sourires complices et rapidité d'exécution, la dynamique de groupe est certaine !

Sofiane et Jordan en pleine préparation !

Durant leur 2 années passées en moyenne chez Baluchon, chaque employé tourne tous les 3 mois sur un poste différent (épluchage, cuisson, dressage, etc.). Cela leur permet d’acquérir davantage de compétences, d’être polyvalent et de devenir plus autonome.

Sara Demesse nous l’explique bien, “nous accompagnons les employés vers plus d’autonomie, nous faisons avec eux et non pas pour eux”. Chez Baluchon, « reprendre son destin en main, c’est possible ! », ajoute Sara avec le sourire.

 

Nous apprenons également qu’un livret de compétences par métier (cuisine, agent de restauration, nettoyage, chauffeur-livreur) a été mis en place afin de suivre l’acquisition des compétences des employés.

Une conseillère en insertion professionnelle (CIP) rencontre chaque employé une fois par mois afin de préparer l’après-Baluchon sauf pour certains employés comme Brian qui ont été embauchés en CDI dans le cadre d’un emploi d’avenir.

 

L’inclusion, c’est aussi de permettre à des personnes en insertion et à des employés à temps plein de progresser ensemble et de s’enrichir mutuellement.

Baluchon, entreprise d'insertion implantée dans les anciennes cuisines de la ville de Romainville

Le pari de s’implanter dans une zone moins favorisée de la Seine-Saint-Denis vient de François Dechy, le co-fondateur de l’entreprise, qui souhaitait participer au développement économique du département en s’implantant à Romainville.

 

Nous saluons ce pari réussi !

Tout en créant de l’emploi localement, Baluchon participe également au développement économique local en achetant des produits locaux, de qualité, achetés à Rungis et auprès de maraîchers bio franciliens. 
 

Cette immersion en cuisine nous ayant donné l’eau à la bouche et nous nous devions de découvrir l’un des comptoirs de l’entreprise situé dans une zone d’activité de Romainville ! Nous nous sommes donc mises en route vers le comptoir de l’horloge de la ville à quelques stations de bus du siège. Le froid ne nous a malheureusement pas permis de profiter de la belle terrasse de ce dernier, mais nous avons pu savourer un excellent déjeuner !

Article publié le 3 janvier 2018

 

QUI

Baluchon - A table citoyen​

 

QUOI

Entreprise Solidaire d'Utilité sociale, qui, à travers la préparation de plats cuisinés propose à des personnes éloignées de l'emploi de se réapproprier leur destin.

 

37 rue Madeleine Odru  - 93230 Romainville

DEPUIS QUAND

Novembre 2014

ZONE D'ACTIVITÉ

Région parisienne 

CRITÈRES D'ENTRÉE

Être très motivé
Avoir une première expérience en cuisine
Comprendre le français

 

CONTACT

contact@baluchon.fr

LES INFORMATIONS CLÉS

 

Restons connectés !

Insta 2.jpg

Facebook

Newsletter

Email

Instagram