FUNDACIÓN

CRUZADA PATAGONICA

Une école rurale innovante au cœur de la Patagonie !

En passant la porte du Centre d’éducation intégrale San Ignacio de la Fundación Patagónica Cruzada, Pablo, un élève du centre nous propose de le suivre accompagné par Daniel, le responsable communication  et Laetitia, une ancienne volontaire.

C'est parti pour la visite!

A 10 km de San Junin de los Andes, dans le Vallée de Sancabao, c’est également la Patagonie qui nous dévoile ses étendues de terres arides et ses belles montagnes.

Cet environnement très rude requiert de bonnes et résistantes infrastructures pour permettre aux habitants un accès à la santé, à l’éducation, à l’eau potable et à l’électricité. Il y a 3 ans, l’éruption du volcan Chilien Cabulco dont les cendres ont pollué les terres ont rendu encore plus difficiles.

Pablo, comme beaucoup d’autres enfants dans cette région, habite en plein cœur de la Patagonie et n’a pas la possibilité de poursuivre ses études jusqu’au bac car aucune école n’est présente dans les environs. En Patagonie, les distances sont décuplées ; son village se situe à 150 km de l’école. De plus, certains parents préfèrent avoir l’aide de leurs enfants pour travailler au champ me raconte Pablo.

 

Face à cette situation, la Fundacion Patagonica Cruzada grâce à son centre San Ignacio propose une formation secondaire agro-technique à 220 jeunes âgés de 14 à 18 ans et une formation primaire à des adultes qui n’ont pas pu bénéficier d’une scolarité. Parfois, ceux-ci ne savent ni lire, ni écrire. Pablo et 139 autres élèves y sont internes.

Daniel souligne: “Il s’agit d’une éducation intégrale et innovante qui possède une dimension à la fois personnelle, artistique et professionnelle.”.  Des ateliers de danse, d’arts plastiques et de musique font partie de la formation.

Avec une forte présence de peuples autochtones comme les mapuches, l’interculturalité est fondamentale. Quoi de mieux pour encourager le respect envers autrui et la diversité?

 

J’aimerais tellement pouvoir participer à leur exposition artistique annuelle réalisée avec d’autres écoles de la région!

 

Dans une autre perspective, la Fondation accompagne le développement rural des habitants des communautés de l'ouest de la Patagonie (communautés mapuches et créoles) depuis plus de 30 ans. Mais plus concrètement, en quoi consiste  ce développement rural ?

Il permet de relancer l’économie locale en permettant indirectement aux familles d’améliorer leurs moyens de production. En effet, les jeunes sont souvent très motivés pour transmettre ce qu’ils ont appris à l’école chez eux. Cela est aussi un moyen de rendre des services à la communauté de la région. Par exemple, il n’est pas rare que les jeunes coupent du bois pour des personnes âgées! La Fondation propose aussi aux habitants ruraux d’améliorer leur moyens de production et d'utiliser des énergies alternatives.

 

Désormais, Pablo pourra réaliser son rêve de devenir agriculteur et d’avoir sa propre ferme avec des élevages de vaches, de chevaux et de moutons, me précise-t-il.

Pablo nous expliquant qu'il se rapproche jour après jour de son rêve

De la confection de confitures, en passant par les cultures de légumes et l’élevage, les compétences acquises par ces jeunes sont nombreuses. Il n’est pas rare que ceux-ci participent à des projets au sein de fermes environnantes. Ce concept mêle à la fois solidarité et mise en application de leurs apprentissages pour le plus grand plaisir de la communauté ! 

Je me rappelle l’adage de Confucius : « J’entends et j’oublie, je vois et je me souviens, je fais et je comprends ».  Pablo est fier de nous présenter les serres de l’école, surtout quand on apprend que les récoltes sont au menu du jour!

José Andréa prépare la confiture

Daniel  ajoute que la vente de leur production (miel, confiture, etc.) est le point fort du processus d’apprentissage : « Cela permet aux jeunes (et à leurs familles) d’apprendre à valoriser leur production ! ».

Après un petit tour de l’école et de ses incontournables élevages de poules et cochons, nous voilà en immersion dans l’atelier de découpage de la dinde.

             Lukas en train d’apprendre à découper de la dinde

Blouse et magnifique bonnet enfilés, Lukas et Bruno, deux jeunes de l’école racontent que ce qu’ils préfèrent ici c’est « d’apprendre en faisant » même si le plus difficile reste l’éloignement de leur famille. Pablo me confie « Même si c’est dur au début, on se fait finalement de vrais amis ! ».

 

Laetitia m’explique que ce qui l’impressionne le plus dans cette école c’est que chacun des jeunes « met la main à la pâte ». Nettoyage de l’école et entretien des lieux de vie permettent aux jeunes d’être davantage autonomes et responsables.

D’ailleurs, les jeunes le rendent bien ; de nombreux anciens élèves viennent témoigner de leur parcours. Certains deviennent même enseignants au sein de l’école ! « C’est une joie, une grande émotion ! » s’exclame Daniel quand il voit un jeune poursuivre ses études et surtout s’épanouir !


 

Article publié le 20 avril 2018 

 

LES INFORMATIONS CLÉS

 

QUI

Fundación Cruzada Patagonica

QUOI

Accompagner le développement intégral des habitants des communautés rurales de l'ouest de la Patagonie (communautés mapuche et créole) à travers deux axes d’action : l’éducation et le développement rural

Centro de Educación Integral San Ignacio
Ruta Provincial Nº 61 Km. 6,5, Valle de Sancabao
Q8371DFP Junín de los Andes - Neuquén

CRITÈRES D'ENTRÉE

Jeunes de 14 à 18 ans qui vivent dans les campagnes les plus isolées de la Patagonie

POINTS FORTS

Relancer l’économie locale

Méthode d’apprentissages : « apprendre en faisant »

Offrir une éducation de qualité à des jeunes au plein cœur de la Patagonie qui vivent dans des endroits isolés où l’Etat n’est pas très présent

COMMENT AIDER

En devenant volontaire (stage de au moins 4 mois) pour accompagner les jeunes dans leurs activités
En achetez leurs produits à la Feria Franca de Junín de los Andes 

 

CONTACT

Danielsacallan@cruzadapatagonica.org

Restons connectés !

Insta 2.jpg

Facebook

Newsletter

Email

Instagram