QOSQO MAKI

Un Toit pour un Nous

En passant la porte de l’association Qosqo Maki, située dans une petite ruelle en pavé de la ville de
Cusco au Pérou, c’est Mélanie, volontaire en service civique qui nous accueille avec le sourire dans ce lieu atypique.

Un très grand patio, typique des maisons coloniales avec une petite bibliothèque au bout de la cour ; ce lieu d’accueil pour les enfants en situation de rue ne manque certainement pas de vie.

D’ailleurs, Qosqo Maki signifie en quechua « les mains de Cusco » me confie Adrian, éducateur au sein du centre.


Ici, les voyageurs peuvent poser valise et participer aux ateliers organisés chaque jour de 17h à 21h au sein de l’espace bibliothèque pour échanger et jouer avec les enfants. Enfants en situation de rue, jeunes du quartier, voyageurs, artistes ; chacun peut proposer une activité de son choix et animer un atelier avec les éducateurs du centre. Qu’il est beau de constater que tout ce qui est fait au sein de l’association, c’est à la demande des jeunes !

 

Christian et Guadalupe en pleine concentration

Entre baby-foot, dessins et projections de films, tout est propice à la découverte et à la rencontre. Ce soir, les origamis de Christian, âgé de 11 ans et les jolis dessins de Guadalupe, âgée de 5 ans, me donnent l’envie de dessiner à mon tour sous le regard concentré des enfants. Je rencontre également Marco qui après 13 ans passés au centre vient revoir ses amis et compagnons du dortoir. Il m’explique que les enfants arrivent ici grâce au bouche à oreille.

Depuis 31 ans, Qosqo Maki offre également un toit où dormir aux enfants de Cusco ainsi qu’un petit-déjeuner avec une capacité d’accueil d'une trentaine de lits. L’ histoire a commencé par un atelier informel de création de puzzles que les enfants vendaient dans la rue. Puis, à leur demande, le dortoir de Qosqo Maki est né. Cet accueil de nuit pour les enfants ouvert 7 jours sur 7 est unique à Cuzco. Car le plus souvent, les jeunes sont placés en foyer.

 

Chez Qosqo Maki, tous les espaces éducatifs fonctionnent sur la co-gestion. Autrement dit, « éducateurs et jeunes sont au même niveau ». Toutes les décisions sont prises de manière démocratique. Par exemple, chaque mardi a lieu l’assemblée des jeunes du dortoir et des éducateurs ; c’est le moment privilégié pour aborder les sujets importants. Un autre outil de co-gestion est la caisse commune qui permet de financer les dépenses du dortoir (produits ménagers et d’hygiène, organisation d’activités, frais de santé, etc…). Un jeune peut également se voir accordé un prêt à condition d’une présence régulière au centre et d’un travail fixe. Pour ce faire, chaque soir, les enfants sont invités à déposer un sol (soit 0,25 centimes) dans cette caisse commune.

Complicité entre Cayetano et Mélanie

Souvent victimes de maltraitance ou de précarité dans leurs familles, ils sont nombreux à fuir leur maison pour venir tenter leur chance à Cuzco. « Ils occupent des emplois variés: cirage des chaussures, vente ambulante, plonge dans les restaurants, travail dans le marché pour charger ou décharger les fruits et légumes, etc. » , nous précise Anais Mesnil, coordinatrice depuis 3 ans.

 

Quand ils rencontrent des employeurs malveillants, les éducateurs du centre ont pour mission de les accompagner dans leur démarche, en offrant un suivi administratif, scolaire et un accompagnement personnel et/ou professionnel.

 

Le rôle de l’éducateur est de créer des espaces de discussion avec l’enfant mais aussi des opportunités de développement personnel en fonction de l’intérêt du jeune. L'objectif final est de permettre au jeune de développer des compétences et habilités qui lui serviront tout au long de sa vie.

En effet, pour les plus motivés, des formations en boulangerie ou en menuiserie sont possibles. Nous avons rendez-vous  avec Nestor en formation depuis plus d’un an à la « Panaderia Qosqo Maki » situé dans le centre de la ville.

Nestor me propose de l’aider ; pas question de perdre du temps. Lissage de la pâte, découpage et pliage des pains au chocolat sont à l’ordre du jour.

Les délicieux pains au chocolat

Levé depuis 6 heures du matin, Nestor, membre de Qosqo Maki nous confie : 

« mon souhait est devenir ingénieur civil ! ». En effet, cette formation permet d’acquérir des compétences et de toucher une rémunération.

 

Quel dynamisme et quelle rigueur pour ce jeune âgé de 14 ans seulement qui paraît plus mature que son âge.

Nestor à l'ouvrage

Selon Voz Populi, un média péruvien, 70% des enfants en situation de rue au Pérou considèrent que poursuivre des études supérieures est très important. Or, au Pérou, l’accès à une formation professionnelle requiert d’avoir terminé ses études secondaires.

 

Qosqo Maki milite ainsi avec d’autres associations comme Appentis d’Auteuil pour une meilleure prise en compte des droits fondamentaux des enfants en situation de rue au Pérou. Une note a d’ailleurs été rédigée dans le cadre de l'EPU (examen périodique universel) et de l'évaluation de la situation des droits de l'homme au Pérou lors de la session de novembre 2017 à l'ONUL’association souhaite aussi proposer dans l’avenir une formation pratique aux éducateurs encore inexistante à ce jour. 

En favorisant les échanges que ce soit avec les éducateurs, les volontaires ou les voyageurs, le développement des talents de chacun et une éducation basée sur la confiance, Qosqo Maki encourage les enfants à construire et développer leur projet de vie.


 

Article publié le 22 juin 2018 

 

QUI

Qosqo Maki

QUOI

Contribuer à l’amélioration des conditions de vie des enfants et adolescents en situation de rue.

Qosqo Maki
Calle Fierro 525
Cusco, Perú.

 

CRITÈRES D'ENTRÉE

Ouvert à tous les enfants en situation de rue de Cusco

POINTS FORTS

Co-gestion au sein des espaces éducatifs
Echange interculturel avec les enfants du quartier, les voyageurs et artistes

 

COMMENT AIDER

En devenant volontaire

En venant loger chez Qosqo Maki
En faisant des dons matériels ou financiers

 

CONTACT

qosqomaki@qosqomaki.org

LES INFORMATIONS CLÉS

 

Restons connectés !

Insta 2.jpg

Facebook

Newsletter

Email

Instagram